Le blog de ressources sur l'actuariat et l'assurance vie en Afrique subsaharienne.

Actuariat - Afrique

Memoires et theses

Kamega [2011], Outils théoriques et opérationnels adaptés au contexte de l’assurance vie en Afrique subsaharienne francophone - Analyse et mesure des risques liés à la mortalité

Aymric Kamega  December 18 2011 01:01:59 PM
Le mémoire et les supports de la thèse de doctorat soutenue le 14 décembre sur le thème suivant : "Outils théoriques et opérationnels adaptés au contexte de l'assurance vie en Afrique subsaharienne francophone - Analyse et mesure des risques liés à la mortalité" sont disponibles ci-joints.

Après avoir présenté le contexte du marché de l'assurance vie en zone CIMA, ce travail s'attache à proposer des outils pour modéliser la mortalité, en prenant en compte l'hétérogénéité d'une part (au titre des différences de mortalité entre pays de la zone) et la mortalité future d'autre part (au titre de l'évolution attendue de la mortalité dans le temps). Une attention particulière est en outre accordée à la mesure des sources d'incertitude associées à ces modélisations (notamment au titre du risque d'estimation).

Ouattara [2012], Traitement et analyse statistiques de l’information comptable et financière produite par les compagnies d’assurance de la CIMA

Aymric Kamega  January 14 2013 09:35:16 PM
Ce mémoire, rédigé par Fangman Alain Ouattara dans le cadre l'obtention de son diplôme d'expertise comptable, montre que l'utilisation d'outils statistiques (ACP, CAH, régression linéaire, regression logistique, etc.) peut significativement contribuer à la présentation et à l'analyse des informations comptables et financières produites par des entreprises d'assurance du marché CIMA.

Ainsi par exemple, en s'appuyant sur 135 organismes d'assurance de la zone CIMA (90 en non vie et 45 en vie), ce mémoire montre que les compagnies de la région sont dans leur majorité fragilisées par "une absence de taille critique devant permettre de mieux couvrir les frais fixes et mutualiser les risques souscrits". Il en est ainsi déduit que la "concentration recherchée par les autorités de supervision à travers notamment le relèvement du niveau minimum du capital social ne s'est pas opérée." Le niveau important des arriérés de primes se révèle également être une source de fragilité importante dans ce mémoire.